«Sur le chantier de ces valeurs toujours neuves, pour ces combats de chaque jour qui se nomment liberté, égalité, fraternité, aucun volontaire n’est de trop.»François Mitterrand

 

 

Histoire

L’histoire de la laïcité en France peut être divisée en deux moments, comme l’a bien mis en évidence le Professeur Jean Baubérot dans une grande partie de ses écrits. Il parle ainsi des « deux seuils de laïcisation ».
Tout d’abord, la Révolution Française met fin à une monarchie de droit divin, et à l’ordre considéré comme voulu par Dieu : à partir de cette date, la France ne se perçoit plus comme « la fille ainée de l’Église ».
Ensuite, la Constitution Civile du Clergé du 12 juillet 1790 (nationalisation des biens de l’Eglise) introduit une première rupture. Le Concordat de 1801 apporte un premier règlement de ce conflit avec notamment la création du mariage civil et de l’état civil.
Enfin on atteint l’égalité formelle des cultes, séparés de l’État en 1905, année de la loi de séparation des Églises et de l’État, qui abolit le Concordat de 1801 et qui met fin au système des « cultes reconnus ».
Depuis la laïcité française est apparue au fil de son évolution comme un cadre protecteur des droits de l’homme.


Livre

Vous avez dit Concordat ?

Les mots concordat, concordataire, reviennent dans le débat public. Mais qu’est-ce que le Concordat ?

Lire

Une publication EXEGESE SAS, 14 rue du Cloître Notre-Dame 75004 Paris.