«Sur le chantier de ces valeurs toujours neuves, pour ces combats de chaque jour qui se nomment liberté, égalité, fraternité, aucun volontaire n’est de trop.»François Mitterrand

 

 

Espace public

Les passants, les usagers des transports, les visiteurs des services publics ont le droit d’exprimer leurs convictions religieuses dans les limites du respect de la neutralité du service public, de son bon fonctionnement et des impératifs d’ordre public, de sécurité, de santé et d’hygiène. Les usagers des services publics n’ont pas le droit de faire du prosélytisme.
Dans le cadre de la laïcité, les manifestations religieuses en dehors des édifices du culte, comme les prières de rue, peuvent donc être autorisées sous réserve qu’elles ne troublent pas l’ordre public.


Actualités


  • Saint-Gratien : le maire visé pour discrimination commise en raison de l’appartenance religieuse par une personne dépositaire de l’autorité publique.

    À l’ouverture du marché de Noël de Saint-Gratien (Val-d’Oise) le 30 novembre dernier, le maire (LR) de la commune, Julien Bachard, a contraint, Zekiye Yildiri, une commerçante de confession musulmane à fermer son stand du fait de son voile, ceci en invoquant le principe de laïcité. Celle-ci décidant de porter l’affaire en justice afin de faire valoir ses droits.et d’être indemnisée par la municipalité pour un préjudice économique qu’elle estime à 3000 € a déposé plainte contre le maire de Saint-Gratien (...)

    Lire



Une publication SAS Téo Presse, 14 rue du Cloître Notre-Dame 75004 Paris. N° SPEL en cours.