«On ne fait pas d’élection avec des prières »Proverbe québécois

 

Cet article est en consultation libre

  • Publié le 3 janvier 2022
  • Mise à jour: 6 janvier 2022

Israël dévoile la découverte d’une bague chrétienne datant de l’empire romain

Ce sont des fouilles marines menées par l’Unité d’archéologie marine de l’Autorité des antiquités d’Israël qui ont permis de mettre au jour les cargaisons de deux navires et leurs coques, éparpillés dans des eaux peu profondes, à environ 4 mètres. Les objets ont été découverts ces derniers mois au large de Césarée, entre les villes israéliennes de Tel-Aviv et Haïfa, où les deux navires ont sombré il y a 1.700 et 600 ans, a indiqué l’Autorité israélienne des antiquités (AIA). Les artefacts découverts par les plongeurs datent respectivement de l’époque romaine et mamelouke. « Les navires étaient probablement ancrés à proximité et ont fait naufrage par une tempête », expliquent sur Youtube Jacob Sharvit et Dror Planer, en charge des recherches sous-marines.

Le trésor découvert comprend des centaines de pièces de monnaie romaines en argent et en bronze datées du milieu du IIIe siècle après Jésus-Christ, une figurine en bronze en forme d’aigle, symbole de la domination romaine, de nombreuses cloches en bronze destinées à éloigner les mauvais esprits et la figurine d’une pantomime romaine dans un masque comique.
Mais c’est surtout la découverte d’une bague octogonale en or, ornée d’une pierre précieuse verte gravée de l’image d’une jeune berger en tunique, qui porte un bélier ou un mouton sur l’épaule, qui a retenu l’attention des scientifiques.

D’après Helena Sokolov, la conservatrice chargée des pièces à l’AIA qui a étudié la bague, l’image du Bon Pasteur, qui dépeint Jésus en un berger qui guide les siens, figure rarement sur une bague bien qu’elle soit répandue dans l’art chrétien. Etant petit, le bijou appartenait vraisemblablement à une femme, a-t-elle estimé. Sa découverte au large de Césarée est logique puisque la cité était jadis la capitale locale de l’Empire romain au IIIe siècle et son port était essentiel, a expliqué à l’AFP Helena Sokolov. « A cette période, le christianisme en était à ses débuts mais se développait indéniablement, surtout dans des villes mixtes comme Césarée », a-t-elle encore indiquée à l’AFP. Une pierre précieuse rouge a également été découverte dans l’une des épaves.

Source : GEO (avec AFP)
Illustration : La bague chrétienne découverte à Césarée en Israel dans une épave. © Yaniv Berman, Israel Antiquities Authority/Geo

Evénement
Plus d’info-moins d’impôt : participez à la campagne 2022 « J’aime l’info » de Croyances & Villes

Contribuez à notre campagne 2022 de dons défiscalisés « J’aime l’info » ! En participant à cette collecte, vous soutenez notre indépendance et l’atteinte de notre but : faire progresser l’information et la connaissance sur les croyances et le fait religieux, la laïcité et la citoyenneté, accroitre le « vouloir vivre ensemble » dans la République française, contribuer à la paix sociale.

Informations
Opinion
Nos micro-trottoirs

«Quels signes ostensibles ?»

Découvrir

Tout savoir sur Croyances et Villes.

Découvrir


Une publication EXEGESE SAS, 14 rue du Cloître Notre-Dame 75004 Paris. N° SPEL 0926 Z 94013