«Une démocratie doit être une fraternité. Sinon, c’est une imposture.»Antoine de Saint-Exupéry

 

Cet article est en consultation libre

  • Publié le 17 novembre 2020
  • Mise à jour: 20 novembre 2020

Confinement : pas de reprise des célébration religieuses publiques avant début décembre

Après de nombreuses manifestations de ce ce week-end pour la réouverture des églises au public, , le premier ministre Jean Castex a expliqué dans un contexte tendu, lundi 16 novembre, aux représentants des cultes que les célébrations religieuses publiques ne pourraient pas reprendre avant le 1er décembre.
« Le Premier ministre a dit qu’il était prêt à envisager un assouplissement du régime (actuel) à partir du 1er décembre sous réserve » d’adopter d’ici là un « protocole sanitaire strict » dans les lieux de culte, et « sous réserve que la situation épidémiologique s’améliore », a déclaré à l’AFP Eric de Moulins-Beaufort, président de la Conférence des évêques de France (CEF), laquelle das un communiqué de presse du jour même indique avoir « déjà présenté au Ministre de l’Intérieur un protocole sanitaire détaillé en vue notamment de la reprise des messes en public dans les meilleures conditions de sécurité ». De son côté la Fédération protestante de France a précisé que le nouveau protocole serait proposé par le ministre de l’Intérieur « sous huit à dix jours ».
Afin de tracer des perspectives, qui reposeront sur l’amélioration des conditions sanitaires, le Premier ministre et le ministre de l’Intérieur ont insisté sur la nécessité de travailler dès à présent à l’adaptation des règles qui permettront la reprise de l’exercice des cultes, dès que les conditions sanitaires le permettront », souligne Matignon dans un communiqué.
« Le gouvernement assume ses responsabilités à l’égard de la situation sanitaire du pays et nous devons tous accepter d’en être des acteurs. En respectant ces mesures sanitaires, l’Église participe de l’effort national de lutte contre l’épidémie » concilie, la CEF dans son communiqué suivant cette réunion.

Crédit photo : Nadim Asfour/CTS

Evénement
A Lyon, la flamme de la Fête des Lumières ne s’éteint pas et cette année les bénéfices des Lumignons du Cœur iront aux Petits Frères des Pauvres

Dans l’esprit originel de la Fête des Lumières, chaque 8 décembre, les Lyonnaises et Lyonnais ainsi que les visiteurs sont invités à faire un geste de générosité avec l’opération des Lumignons du Cœur. Mais cette année, à compter du 23 novembre, il est possible d’accomplir ce geste au bénéfice des Petits Frères des Pauvres depuis toute la France. Explication.

Informations
Opinion
Nos micro-trottoirs

«Quels signes ostensibles ?»

Découvrir

Tout savoir sur Croyances et Villes.

Découvrir


Une publication EXEGESE SAS, 14 rue du Cloître Notre-Dame 75004 Paris.