«Sur le chantier de ces valeurs toujours neuves, pour ces combats de chaque jour qui se nomment liberté, égalité, fraternité, aucun volontaire n’est de trop.»François Mitterrand

 

  • Publié le 14 janvier 2019
  • Mise à jour: 22 janvier 2019

Les collapsologues se préparent à "la fin d’un monde"

En mars 1972, répondant à une commande d’un think tank basé à Zurich (Suisse), le Club de Rome, des chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT) publient sous le titre The Limits to Growth, un rapport modélisant les conséquences possibles du maintien de la croissance économique sur le long terme, à savoit l’effondrement de notre système entre 2020 et 2030. Les controverses qui ont suivi ce rapport ont toujours volontairement ignoré le caractère scientifique de ce concept de dépassement des limites et d’effondrement systémique. Mais ces dernières années il s’est érigé en courant de pensée. Yves Cochet, ancien ministre de l’Environnement et président de l’institut Momentum en est un discret leader.

Les collapsologues envisagent l’effondrement, à court terme, de la civilisation industrielle et prônent l’entraide et la sobriété pour se préparer à vivre après « l’effondrement ».

Information réservée à nos abonnés

La consultation de cet article est réservée aux personnes ayant un abonnement en cours de validité.

Vous êtes abonné ?

Nous vous invitons à vous identifier à l’aide du formulaire ci-dessus.

Vous n’êtes pas encore abonné ?

Nous sommes à votre disposition pour vous proposer l’abonnement adapté à vos besoins. Contactez-nous !

Opinion
Nos micro-trottoirs

«Quels signes ostensibles ?»

Découvrir

Tout savoir sur Croyances et Villes.

Découvrir


Une publication SAS Téo Presse, 14 rue du Cloître Notre-Dame 75004 Paris. N° SPEL en cours.