«Sur le chantier de ces valeurs toujours neuves, pour ces combats de chaque jour qui se nomment liberté, égalité, fraternité, aucun volontaire n’est de trop.»François Mitterrand

 

Cet article est en consultation libre

  • Publié le 4 février 2020
  • Mise à jour: 7 février 2020

« Êtes-vous Mila ? » un sondage Ifop pour Charlie Hebdo montre des français solidaires mais opposés sur le droit au blasphème

Que pensent vraiment les Français de « l’affaire Mila » ? A l’occasion du dossier consacré par sa rédaction à l’affaire Mila, Charlie Hebdo a commandé à l’Ifop une enquête pour mesurer l’opinion des Français sur cette polémique et plus largement la question du blasphème et de la liberté d’expression. Pour découvrir les détails du sondage et lire l’article de Charlie Hebdo, courrez acheter le N° au kiosque le plus proche !

Réalisé auprès d’un échantillon national représentatif de taille conséquente (2000 personnes), cette enquête montre que l’opinion soutient majoritairement la jeune fille tout en désavouant Nicole Belloubet et le parquet qui a lancé une information judiciaire à l’encontre de l’adolescente. Cependant, le droit au blasphème, acquis depuis la loi de juillet 1881 sur la liberté de la presse, est loin de faire l’unanimité : l’opinion se partageant en deux parties strictement égales sur le sujet.

Le point de vue de Gérard Biard, rédacteur-en-chef de Charlie Hebdo

« Bref, cette enquête révèle une énorme confusion entre l’injure contre une religion et ses symboles - qui est légale - et l’appel à la haine contre les croyants - qui est puni par la loi. Encore plus grave, elle montre aussi que la moitié des Français, majoritairement les plus jeunes, pensent que la France est toujours la fille aînée de l’Église - ou, pour certains, qu’ils voudraient quelle devienne la petite soeur de la mosquée ».

Evénement
Ouverture aujourd’hui 2 septembre 2020 du procès des attentats de 2015

A la veille de l’ouverture du procès des attentats de janvier 2015 contre Charlie Hebdo, l’hebdomadaire satirique a dévoilé la une prévue pour ce mercredi 2 septembre. Comment accueillir cette une, qui acte la republication des caricatures de Mahomet, à l’origine de nombreux scandales en 2005 ? La question est difficile à trancher. D’un côté, le courage du journal est salué, mais d’un autre, on s’interroge sur la portée de cette nouvelle publication qui peut être perçue comme une provocation. Nous espérons en forme d’apaisement que le procès y apportera une troisième réponse, celle d’une condamnation éclairante des raisons de ces actes et juste de ceux qui les ont commis, en mémoire de ceux qui ont perdu la vie lors de ces évènements sans avoir attenté aucunement à celle des autres, ceux qui l’ont perdu pour quoi ? pour çà ...
Olivier Konarzewski

Informations
Opinion
Nos micro-trottoirs

«Quels signes ostensibles ?»

Découvrir

Tout savoir sur Croyances et Villes.

Découvrir


Une publication EXEGESE SAS, 14 rue du Cloître Notre-Dame 75004 Paris.