«On ne fait pas d’élection avec des prières »Proverbe québécois

 

Cet article est en consultation libre

  • Publié le 20 décembre 2021
  • Mise à jour: 21 décembre 2021

Disparition d’Alain Bouvet

Samedi 18 décembre, Laurent Bouvet s’en est discrètement allé après avoir affronté une terrible maladie de dégénérescence neurologique. Politologue et essayiste, cet agrégé de science politique était professeur des universités à l’Université de Versailles – Saint-Quentin-en-Yvelines.
Membre du Conseil des sages de la laïcité dès son installation par le ministre de l’Education nationale en janvier 2018, Laurent Bouvet y brilla par une présence assidue et féconde. Il s’investit notamment dans la rédaction du vademecum « La laïcité à l’école ». Ce jour, Jean Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, de la jeunesse et des Sports et Dominique Schnapper, présidente du Conseil des sages de la laïcité ont fait part de leur profonde tristesse.
Mais Laurent Bouvet ce fut aussi la politique. Longtemps militant au Parti socialiste, il s’en était éloigné pour fonder en 2016, avec notamment le délégué interministériel à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme Gilles Clavreul, le mouvement du Printemps républicain. L’association, « visant à promouvoir le commun et la laïcité dans le paysage politique français », prône une vision stricte de la laïcité. Pour juger la gauche trop conciliante avec l’islamisme, elle a été très fréquemment accusée d’identitarisme.
Inventeur du concept « d’insécurité culturelle », qu’il définissait comme « l’expression d’une inquiétude, d’une crainte, voire d’une peur, vis-à-vis de ce que l’on vit, voit et perçoit et ressent, ici et maintenant, ’’chez soi ’’, des bouleversements de l’ordre du monde, des changements dans la société, de ce qui peut nous être à la fois proche ou lointain, familier ou étranger », Laurent Bouvet défendait la conscience de l’inconnu, l’idée de la connaissance qui échappe et qui sépare, crispe, divise et au final rend la société délétère. En juin 2020, il avait d’ailleurs intitulé son dernier livre : « Le péril identitaire ». Il manquera à ses proches mais aussi à la République tout entière.

Evénement
Plus d’info-moins d’impôt : participez à la campagne 2022 « J’aime l’info » de Croyances & Villes

Contribuez à notre campagne 2022 de dons défiscalisés « J’aime l’info » ! En participant à cette collecte, vous soutenez notre indépendance et l’atteinte de notre but : faire progresser l’information et la connaissance sur les croyances et le fait religieux, la laïcité et la citoyenneté, accroitre le « vouloir vivre ensemble » dans la République française, contribuer à la paix sociale.

Informations
Opinion
Nos micro-trottoirs

«Quels signes ostensibles ?»

Découvrir

Tout savoir sur Croyances et Villes.

Découvrir


Une publication EXEGESE SAS, 14 rue du Cloître Notre-Dame 75004 Paris. N° SPEL 0926 Z 94013