«On ne fait pas d’élection avec des prières »Proverbe québécois

 

Cet article est en consultation libre

  • Publié le 23 septembre 2021
  • Mise à jour: 24 septembre 2021

Droits des femmes

Journée mondiale du droit à l’avortement, le Centre d’Action Laïque de Belgique se mobilise

En Belgique, la loi autorisant l’interruption volontaire de grossesse (IVG) est d’application depuis 1991. Le délai légal est de 12 semaines. Mais en juillet 2020, une proposition de loi portée par la gauche et le centre belge a envisagé de faire passer le délai légal pour l’avortement en Belgique de 12 à 18 semaines et de réduire le délai de réflexion de 6 jours à 48 heures. Cette nouvelle version du texte était portée par les libéraux, les socialistes, les verts et le Parti du Travail de Belgique qui en faisaient une mesure clef dans les négociations de formation d’un gouvernement. Une initiative qui n’a pas du tout plu au leader de la droite flamande Bart de Wever qui n’envisageait absolument pas de participer à un gouvernement libéral en cas de soutien à la loi sur l’avortement. La proposition de loi qui avait fait consensus et été cosignée par 7 partis n’a cependant jamais pu être votée car l’accord de gouvernement Vivaldi a mis au frigo cette commission et a demandé à ce qu’un groupe d’expert(e)s (jusqu’ici toujours pas désigné) évalue la loi actuelle concernant l’IVG. Le droit à l’avortement, même en Belgique, reste menacé par des mouvements anti-choix, et la liberté de disposer de son corps continue d’être un enjeu politique.

Une exposition qui « lève un voile sur la partie invisible de l’iceberg ».

Le 28 septembre prochain, à l’occasion de la journée mondiale du droit à l’avortement, le Centre d’Action Laïque de Belgique se mobilise autour des conditions de sa pratique en organisant l’exposition « IVG. Intime Vulnérabilité Gynécologique », une installation sonore et plastique autour de l’avortement créée par Serena Galante et Caroline Kempeneers, un récit choral basé sur des histoires personnelles, qui plonge les visiteurs dans un univers intime et fragile.,
Cette exposition est organisée avec le soutien de la Faculté de médecine de l’ULB (Université Libre de Belgique) et le planning familial « Aimer » à l’ULB.
Le vernissage de cette exposition débute à 18h par une série de prise de parole : Anne Delbaere, professeure à la Faculté de Médecine et directrice du Service de Gynécologie-Obstétrique à Erasme ; Pascal Graulus, psychologue clinicien d’orientation psychanalytique à Aimer à l’ULB ; Sylvie Lausberg, directrice Étude & Stratégie du Centre d’Action Laïque ; Serena Galante et Caroline Kempeneers, artistes à l’origine de l’exposition
L’exposition sera visitable jusqu’au 14 octobre 2021.

Infos pratiques sur l’évènement :
Date : mardi 28 septembre à 18h
Lieu : ULB, 50 av. Franklin Roosevelt, Bruxelles, campus Erasme, dans le grand hall du bâtiment J
Conditions : entrée gratuite, inscription obligatoire via cal(@)laicite.net. Mesures sanitaires en vigueur en Région bruxelloise et à l’ULB
Durée : L’exposition sera visitable jusqu’au 14 octobre 2021

Evénement
Sondage : les catholiques et l’élection présidentielle

À quelques mois de l’élection présidentielle, l’Ifop a mené pour Le Pèlerin une enquête sur les catholiques et la prochaine échéance électorale. Le sondage montre que la santé, la sécurité et la lutte contre le terrorisme sont pour les catholiques français des thèmes prioritaires pour la campagne présidentielle.

Informations
Opinion
Nos micro-trottoirs

«Quels signes ostensibles ?»

Découvrir

Tout savoir sur Croyances et Villes.

Découvrir


Une publication EXEGESE SAS, 14 rue du Cloître Notre-Dame 75004 Paris. N° SPEL 0921 Z 94013