«La République c’est le droit de tout homme, quelque soit sa croyance religieuse, à avoir sa part de la souveraineté. »Jean Jaurès

 

Cet article est en consultation libre

  • Publié le 18 mai 2021
  • Mise à jour: 21 mai 2021

Premiers pas pour la formation à la laïcité des agents publics

Aujourd’hui, Isabelle de Mecquenem, professeure agrégée de philosophie, membre du Conseil des sages de la laïcité, et le préfet Pierre Besnard, ont remis aux trois ministres concernés le rapport relatif à la formation au principe de laïcité des agents publics. Le Gouvernement souhaite faire de la formation des agents publics et futurs agents publics à la laïcité un puissant levier pour le respect des valeurs de la République.

Les ministres chargés de l’éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, de la fonction publique, Amélie de Montchalin, et de la citoyenneté, Marlène Schiappa, avaient décidé de recevoir ensemble deux rapports qui visent à concrétiser les engagements du président de la République en matière de laïcité, et affirmer ainsi leur détermination commune à accompagner les fonctionnaires dans l’exercice de leurs missions.
S’agissant de la formation des professeurs, Jean-Michel Blanquer avait demandé à l’inspecteur général honoraire Jean-Pierre Obin de lui proposer des pistes d’action, dans le prolongement des actions d’ores et déjà entreprises. 
Le chapitre 1er du projet de loi confortant le respect des principes de la République visant à rendre obligatoire la formation à la laïcité de tous les agents publics des trois versants (État, territoriale et hospitalière), Amélie de Montchalin et Marlène Schiappa avaient de leur côté confié à Isabelle de Mecquenem, professeure agrégée de philosophie, membre du Conseil des sages de la laïcité et au préfet Pierre Besnard, une mission visant à définir les contours d’une politique de formation des agents publics à la laïcité. Sur la base des recommandations de leur rapport, les ministres souhaitent s’engager sans attendre sur quatre grands axes de travail, dans le calendrier suivant :

  1. D’ici fin 2021, 100% des écoles de service public dispenseront une formation obligatoire à la laïcité ;
  2. Mi-2022 au plus tard, chaque nouvel entrant dans la fonction publique devra suivre une formation à la laïcité ;
  3. 100% des agents publics devront avoir été formés à la laïcité d’ici 2024. Les référents laïcité, les agents en contact avec le public et les services ressources humaines seront formés en priorité ;
  4. Pour toutes ces formations, un tronc commun d’enseignement sera mis en place ; il sera interministériel et accessible aux trois versants de la fonction publique.

Concernant l’Éducation nationale, dans un contexte encore marqué par l’assassinat du professeur Samuel Paty, le rapport d’étape remis par Jean-Pierre Obin a établi pour les différentes catégories de personnels, un bilan critique des dispositifs de formation et avance une série de propositions destinées à remédier à leurs points de faiblesse. Ainsi, pour la formation continue des personnels, il invite à lancer dès la rentrée 2021 un plan ambitieux visant à donner à l’ensemble des personnels, en 4 ans, un premier niveau de formation continue à la laïcité et aux valeurs de la République.
Son rapport souligne la nécessité d’appuyer la réalisation de ce plan quadriennal de formation de tous les lycées, collèges et écoles sur l’action d’un référent « Laïcité et valeurs de la République (LVR) » dans chacune de ces structures et de mettre en place des espaces régulés d’échange de pratiques entre chefs d’établissement.
Pour ce qui concerne le recrutement et la formation initiale des personnels, le rapport préconise l’élaboration d’un référentiel commun de compétences et de contenus pour la formation à la laïcité et aux valeurs de la République des professeurs et des conseillers principaux d’éducation. Ce travail a déjà été lancé et sera donc applicable dès la rentrée 2021. Il préconise aussi diverses solutions pour assurer une formation systématique des personnels contractuels à l’épreuve d’admission et l’évolution des contenus des épreuves du concours de recrutement de personnel de direction.

Les premières orientations de ces deux rapports donneront lieu à une concertation avec l’ensemble des employeurs publics et avec les organisations syndicales représentatives de la fonction publique en vue de définir les conditions de leur mise en œuvre.

Evénement
21 juin : le solstice d’été et le symbole celte du feu

La course de l’année est au sommet de sa gloire sur la roue de l’année, mais la roue ne s’arrête pas de tourner. C’est ainsi que les Celtes voient et fêtent ce jour le plus long, symbolisé par le feu.

Informations
Opinion
Nos micro-trottoirs

«Quels signes ostensibles ?»

Découvrir

Tout savoir sur Croyances et Villes.

Découvrir


Une publication EXEGESE SAS, 14 rue du Cloître Notre-Dame 75004 Paris.