«La République c’est le droit de tout homme, quelque soit sa croyance religieuse, à avoir sa part de la souveraineté. »Jean Jaurès

 

Cet article est en consultation libre

  • Publié le 10 juin 2021
  • Mise à jour: 11 juin 2021

Rouen : la Ville au cent clochers restaure ses églises

À Rouen, surnommée la Ville aux cent clochers, le chantier de rénovation des églises est permanent. Après l’abbatiale Saint-Ouen, au tour de l’église de La Madeleine, autre joyau du patrimoine rouennais, de bénéficier d’un programme de restauration. La durée du chantier sera d’une année et le coût total des travaux, un peu supérieur à 900 000 euros.

Après le colossal chantier de l’abbatiale St-Ouen, pour près de 25 millions d’euros présenté il y a quelques semaines, Mardi 8 juin, Nicolas Mayer-Rossignol, Maire de Rouen, Marie Andrée Malleville, Adjointe en charge de la Culture et Elizabeth Labaye, Conseillère municipale déléguée au patrimoine ont lancé le chantier de restauration à l’identique de l’église de La Madeleine.
Construite au XVIIIe siècle, de 1754 à 1781, l’église de La Madeleine est un édifice incontournable de l’ouest rouennais dont il est aujourd’hui indispensable de restaurer la couvertures en ardoise pour préserver les charpentes et les espaces intérieurs. Un chantier qui va durer un an pour un coût total de plus de 900 000€.
Pour Nicolas Mayer-Rossignol, Maire de Rouen : « Le patrimoine rouennais est exceptionnel. Après le colossal chantier de l’abbatiale St-Ouen (…) cette restauration majeure engagée par la Ville de Rouen valorisera notre patrimoine. Une vraie fierté pour tous les amoureux de la Ville aux cent clochers !  ».

L’ancienne église de l’Hôtel-Dieu de Rouen

La construction de l’église de La Madeleine, église de l’ancien Hôtel-Dieu a d’abord été entreprise sous la direction de l’architecte Parvys, en charge du réaménagement de l’Hôtel-Dieu, elle sera finalisée par les deux architectes rouennais Le Brument et Lequeux suite à l’écroulement de ses premières fondations. Depuis sa construction, son plan et sa composition n’ont pas subi de transformation, à l’exception de l’ajout en 1812 d’un clocheton en couronnement de l’escalier ouest accolé à son chevet.
En 1988, les derniers services hospitaliers sont transférés au CHU Charles Nicolle et l’ancien Hôtel-Dieu est réaménagé pour accueillir dès 1995 les services la Préfecture de la région Normandie. L’église de La Madeleine, propriété de la Mairie de Rouen, sort alors de l’emprise de l’ancien Hôtel-Dieu. Elle est restaurée dans les années 1990 avec d’importants travaux en façades extérieures et en intérieur, par l’architecte en Chef des Monuments Historiques, Dominique Moufle.

Un an de chantier pour préserver charpentes et espaces intérieurs

Aujourd’hui, l’ensemble des couvertures en ardoise est en mauvais état de conservation. Les infiltrations d’eaux pluviales altèrent les charpentes et maçonneries de l’édifice. Les couvertures du clocheton, le dôme et sa flèche sont les parties les plus altérés. Leur réfection s’avère aujourd’hui nécessaire pour la préservation des charpentes et espaces intérieurs, aujourd’hui en bon état ; les espaces intérieurs ayant déjà fait l’objet d’une restauration.
Les couvertures n’ont pas connu de modifications notables de leurs dispositions depuis leur mise en place. Elles ont été refaites dans les années 1920, puis ont connu une campagne de réparation à l’issue de la Seconde Guerre Mondiale, dans le respect des dispositions de 1781. La couverture du clocheton sera entièrement refaite dans une 1ère phase de travaux. Les couvertures du dôme et de sa flèche seront, elles, refaites dans une 2nde phase, dans le respect des dispositions existantes.
La durée du chantier est de 1 an et le coût total des travaux est de 947 807€ TTC.

Illustration : Observatoire du patrimoine religieux.

Evénement
21 juin : le solstice d’été et le symbole celte du feu

La course de l’année est au sommet de sa gloire sur la roue de l’année, mais la roue ne s’arrête pas de tourner. C’est ainsi que les Celtes voient et fêtent ce jour le plus long, symbolisé par le feu.

Informations
Opinion
Nos micro-trottoirs

«Quels signes ostensibles ?»

Découvrir

Tout savoir sur Croyances et Villes.

Découvrir


Une publication EXEGESE SAS, 14 rue du Cloître Notre-Dame 75004 Paris.