«La République c’est le droit de tout homme, quelque soit sa croyance religieuse, à avoir sa part de la souveraineté. »Jean Jaurès

 

Cet article est en consultation libre

  • Publié le 22 juin 2021
  • Mise à jour: 25 juin 2021

Exposition :

Retour à la vie avec « Nos bacchanales » de l’artiste Thierry Pertuisot

Vibratoire, colorée, rythmée et tumultueuse, la vision moderne et grand format de Thierry Pertuisot des vertus antiques des fêtes bacchanales, bouillonne de l’ivresse de notre propre retour à la vie. À découvrir jusqu’au 24 juillet, Galerie Victor Sfez à Paris.

Les bacchanales étaient des fêtes religieuses liées aux mystères dionysiaques, célébrées dans l’Antiquité [1]. Plus tard, le mot « bacchanales » a été utilisé pour désigner les tableaux ou bas-reliefs représentant les libations, les danses, les marches et les jeux, tels qu’on en exécutait aux fêtes de Bacchus.
L’originalité de l’exposition de la Galerie de Victor Sfez est de nous révéler grâce au travail de l’artiste Thierry Pertuisot, les deux sens de ces fêtes oubliées.

La farandole de tableaux composée dans la galerie Victor Sfez nous y plonge et nous immerge au cœur de leurs mystères. Alors, rendez-vous 18 place Dauphine, à la pointe de l’île de la Cité, pour découvrir le travail de l’artiste champenois Thierry Pertuisot et cette nouvelle expérience esthétique du « in vino véritas ».

« Nos bacchanales »
Une exposition de l’artiste Thierry Pertuisot
Du 30 mai au 24 juillet 2021
Galerie Victor Sfez
18 place Dauphine 75001 Paris - 06 22 87 32 46

Illustration de l’article : « Bacchus 7 » Fusain et huile sur toile, 100 x 100 cm

[1Les bacchanales étaient des fêtes religieuses célébrées dans l’Antiquité. Dans le monde grec et surtout romain, les bacchanales étaient des fêtes liées aux mystères dionysiaques en l’honneur des dieux Bacchus ou Dionysos. À l’origine purement féminin et sacré, le rite est devenu à Rome mixte et nocturne et l’occasion de rassemblements au cours desquels les gens buvaient sans mesure et se livraient à toutes sortes de débauche et de crimes. Ces fêtes ont laissé un souvenir célèbre dans l’histoire romaine à cause de l’interdiction dont le Sénat les frappa en 186 av. J.-C. Un scandale et une répression dont Tite-Live fait un récit détaillé en son livre XXXIX.

Evénement
Vacances ....

Nous vous souhaitons de bonnes vacances ! Rendez-vous à partir du 28 août pour la reprise. D’ici là plus d’envoi des lettres hebdomadaires mais nous restons en veille sur l’actualité !

Informations
Opinion
Nos micro-trottoirs

«Quels signes ostensibles ?»

Découvrir

Tout savoir sur Croyances et Villes.

Découvrir


Une publication EXEGESE SAS, 14 rue du Cloître Notre-Dame 75004 Paris.